Merapi Mountain Borobudur Temple bermain gamelan
Explorez l'Indonésie 
Maison » Explorez l'Indonésie » Culture et traditions » Danghyang Nirartha

Danghyang Nirartha

La promulgation des doctrines hindouiste et bouddhiste à Bali est souvent attribuée à de grands prêtres Brahmanes Javanais et leurs descendants. Le plus célèbre d’entre eux est sans aucun doute Danghyang Nirartha, considéré comme l’un des précurseurs du courant shivaïte à Bali et le principal architecte de la renaissance de l’hindouisme balinais au 16e siècle.

Danghyang Nirartha, originaire de Java Est, serait arrivé à Bali en 1537 suite au déclin du grand empire hindouiste Majapahit. La légende raconte qu’il aurait traversé le détroit séparant Java de Bali sur une grande feuille d’arbre à pain*. Débarqué près de Negara, il se serait longtemps reposé sous un ficus ancak, espèce proche du banian. Plus tard, ses disciples commémorèrent sa mémoire en construisant à cet emplacement le Pura Gede Ancak.

Poursuivant son chemin vers le sud, Danghyang Nirartha parvint à un petit temple à l’ouest de Medewi. Le gardien insista pour que le grand prêtre vienne prier dans son sanctuaire, qui s’effondra à cet instant. Danghyang Nirartha le rebâtit aussitôt et fit don d’une mèche de ses cheveux qui fut placé dans le meru à trois étages du temple. Ce sanctuaire est connu aujourd’hui sous le nom de Pura Rambut Siwi, le « temple des Vénérables Cheveux ».

Très vite la nouvelle de l’arrivée d’un grand prêtre aux pouvoirs magiques se répandit à Bali et Nirartha fut invité à la cour du royaume de Gelgel, près de Klunkung, alors le plus puissant des Etats balinais qui dominait des territoires allant de l’extrémité orientale de Java jusqu’à Lombok et Sumbawa. Une fois installé au palais de Gelgel, Nirartha entreprit la réforme de la religion hindouiste balinaise, concentrant ses travaux sur certains rites comme la naissance, le mariage, la mort et la purification post-mortem. Il participa notamment à la promotion du concept de Moksa, la croyance en la libération ultime.

Nirartha poursuivit cependant ses voyages durant lesquels il répandit ses enseignements et construisit de nouveaux temples. Le plus connu de ces temples est le Pura Tanah Lot, dont le rocher sur lequel il repose aurait été déplacé par Nirartha lui-même après qu’il se soit vu contraint de quitter les lieux.

Dans tous ces temples ainsi que dans de nombreux temples déjà existants, Nirartha fit construire des Padmasana, trônes de pierre dédiés au dieu suprême Sang Hyang Widi. Le dernier Padmasana construit par Nirartha fut celui du Pura Uhlur Uluwatu, lieu où le grand prêtre aurait connu la libération ultime mettant fin au cycle des renaissances pour ne faire plus qu’un avec l’infini.


* L’arbre à pain (Artocarpus altilis), est un arbre sempervirent (à feuillage persistant) originaire d’Indonésie. Très répandu sous les tropiques, il est cultivé pour son fruit comestible dont la chair blanche, tendre comme de la mie de pain frais, a une saveur proche de celle du pain de froment.

L’arbre à pain peut atteindre 25 mètres de hauteur et ses feuilles peuvent mesurer jusqu’à 90 cm de long et 50 cm de large, une taille apparemment suffisante pour permettre à un grand prêtre de naviguer sur la mer…