Merapi Mountain Borobudur Temple bermain gamelan
Explorez l'Indonésie 
Maison » Explorez l'Indonésie » Histoire de l’Indonésie » Vers l'indépendance

Vers l'indépendance

(1910 - 1949)

A partir de 1900, les Hollandais avaient ouvert l'accès aux écoles de type occidentales à la population locale. Ironie du sort, ce sont de ces écoles que sortirent les premiers portes-parole du mouvement indépendantiste. Dès 1908, les premières organisations étudiantes furent ainsi les précurseurs de la critique de l'ordre colonial, et en 1928, ce sont encore les étudiants qui se réunirent à Medan, dans le nord de Sumatra, pour lancer le "serment de la jeunesse", première profession de foi véritablement nationaliste.


Ahmed Sukarno, premier président de l'Indonésie


Ahmed Sukarno, futur premier président de la République d'Indonésie, était à cette époque l'un de ces étudiants. Alors qu'il était encore élève à la prestigieuse université de technologie de Bandung, Sukarno fut nommé à la tête du Partai Nasional Indonesia (PNI), premier parti politique à avoir fait de l'indépendance son objectif premier.

Le climat social s'alourdissant et les grèves se multipliant, le gouvernement colonial entreprit une lourde répression. La plupart des ténors indépendantistes furent envoyés en prison ou en résidence surveillée. Ce fut le cas de Sukarno qui fut emprisonnée quasi sans interruption de 1929 à 1942.

Il fallut attendre l'arrivée des Japonais pour que le mouvement indépendantiste reprenne des forces. Le 8 février 1942, les Japonais attaquèrent Java et en seulement 10 jours obtinrent la capitulation des Hollandais. Après un début d'occupation très dure (famines, exécutions sommaires, révoltes noyées dans le sang), les Japonais comprirent qu'il était préférable de collaborer avec les Indonésiens. A partir de 1943, ils autorisèrent la formation de milices armées, après avoir libéré les chefs nationalistes. Certains d'entre eux, comme Sukarno ou Hatta, choisirent de collaborer et de profiter de l'aide japonaise pour dénoncer l'idéologie occidentale et déployer leur stratégie nationaliste. La langue hollandaise fut interdite, ce qui permit le développement du bahasa indonesia, la langue commune choisie dès 1927 pour unifier le pays.


Sukarno, peu après l'indépendance officielle du pays


Le 17 août 1945, peu après la capitulation du Japon, Sukarno déclara solennellement l'indépendance de l'Indonésie. Le 31 août, le premier gouvernement fut formé et Sukarno devint le premier président de l'Indonésie.

Les Hollandais ne tardèrent pas à répliquer, aidés par les troupes britanniques débarquées à Java pour chasser les Japonais encore présents et réprimer les actions nationalistes. Après de violents combats et des tentatives de division, les Hollandais tentèrent de faire accepter aux Indonésiens la création d'Etats-Unis Indonésiens associés aux Pays-Bas, en vain. Les Indonésiens tenaient à leur indépendance, qu'ils obtinrent officiellement en décembre 1949 quand les Hollandais signèrent le transfert de souveraineté à La Haye, mettant un terme à plus de 330 années de présence néerlandaise.